il était une fois des ateliers

céramiste en train de gratter le gobelet qu'elle a fabriqué halo1
Ma passion pour les ateliers remonte à… je ne sais plus trop, longtemps, très longtemps.

En 2006, mes doigts s’agitent et je me mets à créer des sacs, cette passion pour la couture me pousse à investir un tout petit bout d’atelier dans l’arrière-cuisine de mon appartement et ces 4m2 me mettent en joie. J’ai mon premier Atelier !

 

En 2007, je découvre l’atelier « La Juponnerie », à Arnaud Bernard, un quartier toulousain. Quatre créatrices textile s’étaient regroupées dans cet atelier tout en brique et j’étais fascinée ! Tous ces tissus, toutes ces machines, toutes ces créations, j’étais en admiration et j’avais dorénavant un rêve secret : avoir un atelier boutique avec d’autres créatrices !

 

En 2010, il me faut satisfaire ma curiosité et découvrir d’autres ateliers. J’ai publié Poésie d’atelier, un livre témoignage où j’ai pu découvrir les coulisses de la création de dix femmes, dix créatrices : costumière, bijoutière, céramiste, modiste…

 

En 2012, Böw, notre atelier boutique voit le jour, un atelier, trois créatrices, une boutique, des invités, du fait main, de la passion.

 

En janvier, Böw ferme ses portes, mais l’envie de pousser les portes d’ateliers est toujours là.

 

Aujourd'hui, j'ai la chance de partager "L'atelier" de trois talentueuses créatrices : Fanny, céramiste de l'atelier Halo, Virginie, designer papier de Mi-avril et Marie Anh, créatrice des bijoux Mulot B.  Ce nouvel espace, cette nouvelle aventure qui se dessine me réjouis.

 

Au fil des ans et de ces expériences, je connais l’importance de ces lieux. Les ateliers, qu’ils soient dans un garage, une arrière-cuisine, qu’il y ait des poutres apparentes, des briques ou du lino ont toujours cette magie, cette poésie qui participe à valoriser l’artisanat, à questionner notre mode de vie, à consommer en conscience.

 

miavril1miavril
mulotbCrédits photo: M.Marchandise

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire